5 raisons de ne pas faire du croissant une habitude !

Croissant au beurre

Ah le fameux croissant accompagné d’un petit café noir ou au lait ! Parfait exemple du déjeuner classique à la française mais tellement imparfait du point de vue nutritionnel. Ne nous y trompons pas, si vos collègues ou vos proches vous offrent des croissants, cela peut être sympathique…seulement si c’est exceptionnel ! Observons les 5 raisons pour lesquelles le croissant n’est pas l’allié de votre santé.

  1. Un pic de fatigue après la digestion 

Avez-vous déjà observé ce qu’il se passe lorsque des petit-déjeuners composés de viennoiseries sont proposés avant une conférence ou une réunion ? Dans la demi-heure ou l’heure qui suit les interventions, les paupières sont lourdes et il n’est pas rare d’observer des gens “piquer du nez” ! C’est ce qu’on appelle l’hypoglycémie réactionnelle. Lorsque vous ingérez votre croissant, votre glucose sanguin augmente et cette variation brutale peut s’accompagner d’une baisse d’attention, d’une baisse d’énergie subite, voire d’un malaise dans les cas les plus extrêmes. La faute aux sucres rapides présents dans les croissants.

2. Des sucres en quantité 

petite déjeuner santé

Saviez-vous que pour un croissant d’environ 70g (le poids moyen de ce type de viennoiserie), on compte environ 40g de glucides ? Oui, vous avez bien lu, plus de la moitié du croissant n’est que du sucre pour l’organisme…du sucre blanc et de la farine blanche qui ne remplissent pas l’estomac. En effet, si la moitié de nos apports énergétiques de la journée doivent être composés de glucides, la priorité devrait être donnée aux glucides complexes (féculents, légumineuses), les moins raffinés et donc les plus complets possibles (riz complet, flocons d’avoine, pain complet).

3. Des graisses saturées ou non en quantité 

Le croissant ordinaire est souvent composé de margarine à la place du beurre. Mais il s’agit souvent de margarines de mauvaise qualité, riches en acides gras saturés ou en acides gras trans, qui contribuent à augmenter le taux de mauvais cholestérol sanguin (LDL). Lorsque vous achetez des viennoiseries, privilégiez au moins le pur beurre à l’ordinaire : leur apport lipidique est paradoxalement meilleur que celui des croissants ordinaires. Et pensez que les 22g de lipides compris dans un croissant, c’est tout de mêmes deux portions de beurre, alors allons-y molo !

4. Trop énergétique

Il est léger, il est croustillant mais il est composé de 300 calories !!! C’est là où les nutritionnistes s’affolent car il s’agit, au moins pour moitié,  du nombre de calories dont devrait être composé un petit-déjeuner complet (pour une personne devant absorber 2000 calories par jour).

5.  Peu d’énergie disponible 

croissant ou pomme

Du fait sa concentration en beurre, le croissant dispense tout de même quelques vitamines, notamment la A, la B1, la B2 et la B9. On pourrait se consoler en se disant que cet apport compense les calories. En pratique, mieux vaut tout de même éviter les orgies de croissants, puisque cette viennoiserie est à la fois très riche en calories et très chargée en sucres et en matières grasses.

L’objectif ici n’est pas de diaboliser notre si fameux “French croissant” mais d’ouvrir les yeux sur ce type d’aliment qui malheureusement, n’est parfois plus considéré comme un “petit plaisir” du dimanche. Mieux vaut se restreindre à un croissant de temps en temps !

Et vous, comment vous comportez vous vis à vis du croissant ? Facile d’en faire une exception plutôt qu’une habitude ? Répondez-moi en commentaire 🙂

Nathalie Deleau 

Oui, je veux recevoir la newsletter d'Equation Santé !
Rejoins la communauté d'Equation Santé pour recevoir nos conseils en nutrition, coups de projecteurs sur la santé naturelle et idées recettes 🙂
Equation Santé s'engage contre les spams. Votre adresse mail ne sera, sous aucun prétexte, transmise à un tiers.

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


CommentLuv badge

Tu aimes cet article ? N'hésites pas à partager :)