5 raisons d’intégrer la rawfood dans son quotidien

Rawfood, crudivorisme, alimentation vivante….plusieurs termes pour désigner une même alimentation. La crusine, cousine lointaine de la cuisine, fait la part belle aux fruits et légumes, graines germées, noix et graines, algues et jus d’herbes.

Pour beaucoup, ce type d’alimentation peut paraître bien curieux à l’heure où les supermarchés débordent de produits transformés dont on ne connaît parfois, ni la provenance, encore moins la composition

En réalité, l’alimentation vivante est aussi vieille que l’humanité. Avant même de devenir chasseurs, nous étions cueilleurs et…actifs !

Pour les moins convaincus, voici 5 raisons de tester cette alimentation ou d’en intégrer, pourquoi pas, quelques principes dans votre routine alimentaire :

1. Des vitamines et minéraux à gogo !

Le brocolis, anti-cancer ? Oui, à condition de ne pas le faire bouillir, autrement il perd ses nutriments et perd beaucoup de son intérêt. Dans l’alimentation vivante, les aliments ne sont pas cuits à plus de 40°C pour conserver vitamines et minéraux. Manger cru ne veut pas non plus dire manger à la température du frigo ! Les enzymes, marqueurs de vitalité dans les aliments, ne se perdent qu’au delà de 47 °C. Les aliments crus peuvent donc être légèrement chauffés, et on le comprendra d’autant plus en hiver.

2. Un effet détox sans pareil

Des idées plus claires, une meilleure santé, l’alimentation vivante a le mérite d’équilibrer notre balance acido-basique. Vous avez peut-être croisé cette expression sans jamais y attacher une importance capitale. Pourtant l’alimentation a un impact sur le pH de notre sang qui peut varier du niveau très acide (1) au niveau très basique (14). Or, les fruits et les légumes, notamment les légumes feuilles-verts vont basifier l’organisme. Les reins seront donc moins sollicités pour évacuer un trop-plein d’acide dû à une consommation de viandes, alcools, cafés, sucres, ou céréales, en excès. 

3. Manger sans se priver

Le surpoids n’existe pas dans la vie sauvage ! Autrement dit, lorsque nous mangeons ce qui se rapproche le plus possible de ce que la nature nous a donné, il n’est pas question d’obésité. Manger vivant c’est manger des aliments riches en fibres qui rassasient bien mieux que des barres chocolatées à l’effet désastreux sur l’insuline. En revanche, manger vivant c’est aussi digérer plus rapidement, donc devoir manger plus souvent, surtout dans un premier temps. 

4. Un plus beau teint

Les carottes rendent peut-être aimables mais sont surtout bonnes pour le teint ! À vrai dire, beaucoup de fruits et légumes colorés renferment de la carotène, une molécule de la vitamine A, particulièrement bénéfique pour la peau. De plus, les fruits et légumes sont riches en eau et participent à l’hydratation cellulaire. La peau est plus hydratée et le teint plus coloré. En plein hiver, on osera vous demander si vous ne revenez pas des îles Canaries !

5. Une meilleure digestion

La transition vers une alimentation vivante peut s’avérer difficile dans un premier temps. Cela demande un temps d’adaptation plus ou moins long, notamment aux personnes ayant une alimentation faible en fibres. Le mieux est encore d’y aller progressivement et de ne pas pas changer d’alimentation du tout au tout. À terme, toutefois, fini les ballonnements, problèmes de côlon irritable et autres douleurs digestives. Les repas trop copieux laissent la place à des aliments facilement digérés. Votre flore intestinale vous dit merci !

Nathalie Deleau 

Oui, je veux recevoir la newsletter d'Equation Santé !
Rejoins la communauté d'Equation Santé pour recevoir nos conseils en nutrition, coups de projecteurs sur la santé naturelle et idées recettes 🙂
Equation Santé s'engage contre les spams. Votre adresse mail ne sera, sous aucun prétexte, transmise à un tiers.

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*